B) Les conséquences chez l’enf

Les adultes qui étaient maltraités par leurs parents vivent encore avec les traumatismes de leur enfance, ils ont encore honte de na pas avoir pu les empêcher.

Ils ont aussi beaucoup de mal à s’intégrer dans le monde professionnel d’une part car ils ne peuvent pas totalement se concentrer sur l’apprentissage de leur métier car cela demanderai une confiance en ses habilité et ses compétences à apprendre mais pour une personne qui a été dénigré et rabaissé tout au long de son enfance cela représente un obstacle insurmontable. Si cet obstacle est franchit il reste le fait que le traumatisme monopolise la plus grande partie de leur énergie ils sont occupé à survivre et non à vivre normalement.

Les victimes devenues adultes sont préoccupées à fuir les souvenirs des maltraitances subits cela peut passer par une recherche de sensations extrêmes tel que les sport à risque mais aussi par des comportements dangereux comme la prise de drogues la consommation d’alcool ou encore des relations sexuelles non protégées et à répétitions, tous ces moyens de fuite sont autant de conséquences désastreuses de la maltraitances subit au cours de l’enfance.

La plupart du temps les victimes arrivent à vivre avec leur traumatisme mais il arrive un moment de leur vie vers la quarantaine où il devient impossible de continuer à enfouir ses souvenirs si les victimes continuent à refouler les symptômes elles altèrent inévitablement leur équilibre mentale. La dépression et la maladie peuvent survenir

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×